Loading...
{ En Aparté }
Mardi 27 mars 2018
15h30
17h
Une œuvre, un artiste, un musée…

Achetez vos places

villa-livia-frescoes.jpg

Vu pas Vu tient salon (de thé) à La Passerelle *. 
Une conférence didactique et richement illustrée d’une heure : Une œuvre, un artiste, un musée…

Chaque mardi(*) à 16h. Dès 15h30 venez goûter à l’art et aux pâtisseries préparées par Nadine. (Droit d’entrée 8 euros (hors consommations)). Réservation conseillée, nombre de places limité. 

(*) Hors vacances scolaires (du 21 avril au 7 mai) et jours fériés (8 mai)

Afin d’étoffer encore notre saison culturelle « L’art de jardiner sa culture », je vous propose une série de conférences d’une heure richement illustrées pour développer les sujets relatifs à la représentation du jardin dans la peinture et aux développements artistiques en relation directe avec l’art du jardin.

Programme :
 
Mardi 27 mars 2018
Les jardins dans la peinture : les jardins des Dieux et de l’Antiquité, jardins imaginaires et jardins réels
Cette conférence vous propose un fabuleux voyage dans le temps et l’espace. D’abord à travers les jardins imaginaires, du jardin merveilleux évoqué dans l’Épopée de Gilgamesh à celui des Hespérides en passant par ceux où Homère place ses héros, sans oublier bien entendu le Jardin d’Eden. Ensuite en déambulant à travers les représentations de jardins réels, en Egypte, en Mésopotamie et en Assyrie, puis en Grèce et dans le monde Romain.

Mardi 3 avril 2018
Les jardins dans la peinture : du jardin médiéval au jardin humaniste
Cette conférence abordera successivement les représentations :

  • Du jardin potager (hortulus ou hortus)
  • ​Du jardin des simples (herbularius ou herbarium)
  • Du verger (pomarius ou viridarium)
  • Du cloître (ou hortus conclusus)
  • Des jardins d’agrément et jardins d’amour

Mardi 10 avril 2018
Les jardins dans la peinture : les plantes et la mythologie
Cette conférence se propose de passer en revue quelques-uns des principaux mythes que les artistes ne cessent de convoquer de la Renaissance à nos jours dès qu’il s’agit de représenter le jardin ou d’y placer une action.
Il sera donc question des Dieux et plantes symboles (Athéna, Déméter, Aphrodite, Apollon, Vertumne…), des Ephèbes et mythes floraux (Adonis, Narcisse…), des Nymphes et attributs floraux (Pomone, Flore, Daphné…), des plantes et mythes floraux (blé, grenade, laurier, lys, myrte, olivier…)

Mardi 17 avril 2018
Les jardins dans la peinture : de la Renaissance à l’Age baroque
Si aux XVème et XVIème siècles beaucoup de jardins poursuivent leur existence sans bouleversement (jardins potagers ou monastiques), les jardins aristocratiques et royaux connaissent des mutations et d’importantes innovations. Cette conférence étudiera successivement le précédent des jardins italiens, la floraison des jardins en France pour décrire ensuite le jardin humaniste. Au XVIIème siècle, métamorphoses, instabilité et illusions gouvernent le jardin, cosmos en miniature qui connaît de profondes mutations reflets de celles du monde : agrandissement du Nouveau Monde, rotation de la terre sur elle-même et autour du soleil…

Mardi 15 mai 2018
Du jardin aux arts décoratifs : les parcs et jardins source d’inspiration aux XVIIIe et XIXe siècles
Ce n’est qu’au milieu du XIXe siècle qu’apparaît l’appellation d’Arts décoratifs. Les productions de l’art décoratif sont des décors intérieurs ou des objets qui concernent tout ce qui touche au cadre de la vie privée. L’art décoratif est aimable, il est là pour agrémenter la vie, pour distraire, étonner, charmer. L’objet décoratif fait généralement partie d’un ensemble dont il est aujourd’hui le plus souvent détaché. Sa réalisation nécessite un modèle fourni par un dessinateur soucieux des trois critères : fonction, forme et décor. Son exécution requiert l’intervention de différents corps de métier. Lorsque parcs et jardins sont la source d’inspiration, l’éventail des réalisations est large et nous avons choisi de limiter le propos à trois aspects qui sont :
- L’illusion du jardin dans le décor intérieur.
- La représentation du jardin sur les objets.
- Le jardin miniature, décors de table.

Mardi 22 mai 2018
Les jardins dans la peinture : des peintres-jardiniers de la fin du XIXe siècle jusqu’à la première partie du XXe siècle
Cette conférence s’attachera principalement aux jardins des impressionnistes, et tout particulièrement de Claude Monet (1840-1926) et à ceux de quelques autres artistes notamment Henri Le Sidaner.
Pour traiter ce sujet, centré sur la relation du peintre avec son jardin, il sera nécessaire d’introduire le propos en expliquant le rôle déterminant de l’art des jardins, en Angleterre au milieu du XIXe siècle.

Mardi 29 mai 2018
L’imaginaire des grottes, fontaines et labyrinthes dans les jardins occidentaux
Des Médicis à Louis II de Bavière, d’Hubert Robert à Niki de Saint Phalle, des milliers d’artifices (grottes, labyrinthes, fontaines…) de jardins ont été créés au cours des cinq derniers siècles. Décorées de cristaux ou de coquillages, beaucoup de ces fragiles féeries ont disparu, mais d’admirables réalisations subsistent encore.
Cette conférence nous permettra d’explorer ce riche patrimoine. Révélant à quel point ces éléments artificiels participent à la mise en scène des jardins, depuis la dramaturgie du relief et la musicalité de l’eau jusqu’aux plus subtils jeux d’ombre et de lumière, il déploie les registres poétiques d’un imaginaire multiple.

Mardi 5 juin 2018
Le jardin comme musée en plein air, l’exemple du Domaine de Chaumont-sur-Loire
« Un jardin commence dès l’instant où une volonté humaine impose une fin immédiatement sensible aux “objets naturels”, c’est-à-dire à ce qui naît, croît et meurt selon les lois de la nature. Une statue emprunte à celle-ci sa matière et sa forme (le marbre ou le bois, et aussi le modèle qu’elle représente, animal, homme ou plante), elle n’en possède pas la vie. La matière du jardin, au contraire, est libre, et sa spontanéité échappe aux lois de l’homme ». Ainsi opposées selon Pierre Grimal, ces deux voies de création n’en ont pas moins interagi en Occident à travers les âges. Non seulement la sculpture s’avère, depuis la Rome antique, l’une des composantes majeures du jardin, scandant l’espace et lui conférant du sens – qu’il soit poétique ou politique –, mais de nombreux lieux ont été précisément conçus pour que des collections s’y déploient à ciel ouvert.

Mardi 19 juin 2018
Les jardins dans la peinture : le XXème siècle, impressions et expressions, continuités et perspectives
Cette conférence est l’occasion de revisiter les grands maîtres et les grands mouvements artistiques du XXème siècle, qui se confrontent à la représentation du jardin. De Cézanne à Hockney, en passant par les Nabis, Georges Braque, Matisse les Fauvistes, Klee, le Surréalisme, etc.

Mardi 26 juin 2018
Portrait de Gilles Clément
Cette conférence tracera le portrait de Gilles Clément : jardinier, paysagiste, botaniste, biologiste et écrivain. L’occasion de revenir sur ses principaux concepts résultant de ses recherches et de ses réalisations associées telles que le Jardin en Mouvement, le Jardin Planétaire ou encore le Tiers-Paysage.

* Voir le plan pour aller à la Passerelle 

infos

Réservation :