Loading...
Conférence d'Art et d'Histoire
Mardi 11 janvier 2022
10h30
1.jpg

De Vénus à l’Olympia, le nu couché féminin dans la peinture
(Titien, Giorgione, Vélasquez, Courbet, Manet)

Cycle "Les figures d'Eros"

L’avènement en peinture du nu féminin constitue un événement considérable dans la culture de la Renaissance. En 1538, le Titien marque l’histoire de la peinture en proposant la Vénus d’Urbin. Et cette œuvre n’est pas la première de la série considérable de « nus féminins couchés » qui occupent pendant plus de trois siècles l’imaginaire érotique de la peinture européenne. Elle constitue déjà une transformation d’une première œuvre, le véritable « chef-d’œuvre » de la série : La Vénus de Dresde de Giorgione, conçue une trentaine d’années avant la toile de Titien et achevée par ce dernier à la mort de Giorgione. Les « nus féminins couchés » qui traversent l’histoire de la peinture européenne du XVIème siècle jusqu’à la fin du XIXème siècle, constituent une nouveauté qui continuera ensuite à travailler l’histoire de la peinture au point que Manet y revient, la copie et s’en inspire directement pour réaliser à son tour une œuvre radicalement novatrice : l’Olympia. 

Par Joël Scholtès, Maître de conférences associé à l’Université de Nice Sophia-Antipolis.

Cette conférence de poche est également proposée le mardi 18 janvier à 15h30 et le mardi 25 janvier à 18h30.

2.jpg
3.jpg
4.jpg
5.jpg

infos

Réservation :