Loading...
Le Provana
Mercredi 09 mars 2022
18h30
2.jpg

Par Ondine Roman, professeur d’histoire de l’art (Villa Thiole, Ecole Municipale d’arts plastiques de Nice)

Les couleurs font tellement partie de notre paysage que nous finissons par ne plus les voir. Et pourtant ... Michel Pastoureau nous met en garde. "Les couleurs ne sont pas anodines. Bien au contraire. Elle véhiculent des codes, des tabous, des préjugés auxquels nous obéissons sans le savoir. Elles possèdent des sens cachés qui influencent profondément notre environnement, nos comportements et notre imaginaire". Elles ont une histoire qu'il faut savoir découvrir.

Les couleurs sont partout dans nos vies. Elles nous entourent, nous divertissent, nous enchantent quand elles deviennent des images. Certaines d'entre elles sont même rentrées dans le langage courant. Ne dit-on pas encore aujourd'hui : voir la vie en rose, broyer du noir, rire jaune, devenir blanc comme un linge.....

Chaque cours abordera une couleur en particulier, à partir de références théoriques illustrées par une large sélection d’œuvres emblématiques. Il fera l'objet de deux séances :

- Le Bleu : si sage - 2 séances (17 et 24 Novembre 2021)

- Le Rouge : cet orgueilleux - 2 séances (1er et 15 Décembre 2021)

- Le Vert : un instable - 2 séances (12 et 26 Janvier 2022)

- Le Jaune : le mystère de la couleur jaune - 2 séances (9 et 23 Février 2022)

- Le Noir (9 et 16 Mars 2022) et le blanc : cet au-delà de la couleur (6 et 27 Avril 2022)

6 cours, 12 séances qui permettront d'entamer un voyage en Histoire de l'Art, de l'Antiquité à nos jours. 

Vous pouvez suivre chaque cours et chaque partie sans obligation de suivre les autres cours ou séances.

 

LE NOIR (9 et 16 Mars 2022) ET LE BLANC : cet au-delà de la couleur (6 et 27 Avril 2022) - Le noir et le blanc nous font rentrer dans un imaginaire particulier. Majortairement considérées comme des « non-couleurs », elles ont réussi à gagner une véritable légitimité. Avec le noir on est passé du deuil à l'élégance. Odilon Redon nous avait prévenu . « Il faut respecter le noir ». Le blanc est la couleur de la lumière, mais peut également symboliser l'absence de couleurs. Tout un programme. Et Malevitch de conclure : « J'ai vaincu la doublure du ciel coloré après l'avoir arrachée, j'ai mis les couleurs dans un sac ainsi formé et j'y ai mis un nœud. Voguez ! L'abîme libre blanc, l'infini est devant nous »

 

Tarifs :

  • 10€ pour les adhérents / 15€ pour les non-adhérents
  • Etudiants et -26 ans : 5€
  • Abonnement pour les 12 séances de cours : 100€
1.jpg
3.jpg
4.jpg
5.jpg

infos

Réservation :