Loading...
Conférence d'Art et d'Histoire
Samedi 04 mai 2019
10h30
12h00
Par Michel Remy

Achetez vos places

ok_20190504_darwin_copie.jpg

Maison des Associations - Nice Garibaldi
Par Michel Remy

On connaît le long voyage de Darwin autour du monde entre 1831 et 1836 à bord du Beagle à l’issue duquel il publie en 1839 les résultats de ses observations géologiques, biologiques et ethnographiques. S’ensuivit L’Origine des espèces en 1859 où la sélection naturelle est considérée comme une des conditions du progrès et de la variété des espèces animales de façon si convaincante que, davantage qu’une théorie spéculative, elle s’érige d’elle-même en vérité scientifique établie. Douze ans plus tard, La Filiation de l’homme et la sélection liée au sexe en est la suite logique : l’homme est un simple produit, à travers la sexualité, de la sélection naturelle à partir du singe. Au fur et à mesure de ces découvertes qui introduisent les notions de hasard et de déterminisme, Darwin scandalise la société et, tout anglican très impliqué dans sa paroisse et licencié de théologie qu’il fût, perd la foi et se proclame agnostique. Nous tenterons d’explorer cet itinéraire d’abord géographique puis théologique, symptôme d’un victorianisme déchiré entre matérialité et spiritualité.

darwin_as_monkey_on_la_petite_lune.jpg
charles-darwin-3000-3x2gty-56a4890a3df78cf77282ddaf.jpg

infos

Réservation :